Formation Management d’équipe : comment motiver et fédérer vos collaborateurs ?

Formation Management d’équipe : comment motiver et fédérer vos collaborateurs ?

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Management d’équipe : le rôle du manager

Qu’est-ce qu’un manager ?

Un bon management d’équipe permet de travailler en harmonie et dans un bon climat social et professionnel. Ainsi, il accélère la productivité et favorise la croissance de l’activité de l’entreprise.

Quelle que soit la taille de l’équipe ou le service, les managers, pour atteindre les objectifs stratégiques fixés par leur direction, doivent orchestrer les talents dont ils ont la charge le plus justement possible.

Une équipe est un collectif partageant des objectifs communs. L’unité de ce collectif est synonyme de performance : il s’agit du fameux 1+1 = 3.

Un manager fait le lien entre la direction et les collaborateurs. Outre une véritable capacité à comprendre les enjeux de l’entreprise, il doit être capable de restituer cette vision auprès de ses équipes, être doté d’un véritable esprit de synthèse et savoir, entre autres, communiquer efficacement.

Ses rôles principaux

  • Faire le lien : s’assurer que les valeurs de l’entreprise sont respectées, la stratégie suivie, les messages efficacement transmis, faire remonter les informations, s’assurer du bien-être des collaborateurs, proposer des actions.
  • Faire en sorte que les objectifs fixés soient bien atteints : recruter, intégrer, donner les moyens à ses collaborateurs de réaliser les missions demandées et contrôler.
  • Donner du sens aux différentes missions : implanter une dynamique, soigner le bien-être au travail, réduire les tensions et le turnover.
  • Faire progresser l’équipe : tant au niveau de chaque collaborateur que collectivement en encourageant l’intelligence collective et la coopération.

Les clés pour un management d’équipe efficace

Pour remplir son rôle le plus efficacement possible, le manager doit ainsi posséder un panel de compétences techniques et de qualités humaines.

Les compétences et qualités du manager

Organiser

Le manager doit savoir organiser son travail et son temps de manière optimale. Il doit être capable d’orchestrer les missions, prévoir, mais également anticiper et gérer les imprévus.

Communiquer

La communication est la base de toute relation saine. Il s’agit pour le manager de formuler efficacement ses demandes pour que ses collaborateurs réalisent les tâches et atteignent les objectifs fixés, mais également de permettre à ces derniers de s’exprimer librement, exposer leurs idées, besoins et propositions.

Cadrer

Avoir un style de management linéaire, quelle que soit la situation serait une erreur. Le manager doit être capable d’adapter son management en fonction du contexte, de ses interlocuteurs, afin de maintenir le cap fixé. 

 Motiver

Le manager doit maintenir la motivation de chacun à son maximum et savoir repérer tout signe de démotivation afin de redresser la barre. Il doit garder en tête que les sources de motivation varient d’un individu à un autre, d’un moment à un autre.

Valoriser

Le manager encourage, valorise, reconnaît le travail, les efforts et les compétences de chacun. Il permet à chacun de s’épanouir et s’améliorer. Il encourage le travail collaboratif afin de donner davantage de sens aux missions individuelles et collectives.

Souder l’équipe

Les projets ne verront le jour positivement que si l’équipe est soudée, que chacun fait son travail tout en apportant son soutien à ses collègues lorsque cela est nécessaire. Car c’est bien connu : « Seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin ». Le rôle du manager est ainsi de développer la cohésion d’équipe, la coopération et l’intelligence collective.

Inspirer

Le manager doit être moteur pour l’équipe, asseoir un certain leadership, montrer l’exemple et entraîner tous ses collaborateurs dans sa dynamique. Bienveillance, respect, autorité et flexibilité sont de mise au quotidien.

Montrer l’exemple ne signifie pas être intouchable et avoir toujours raison. Le manager doit être capable d’entendre les critiques, se remettre en question et savoir reconnaître ses torts le cas échéant.

Savoir dire non

Le manager doit savoir cadrer, recadrer et si besoin dire non fermement. Le respect ne se gagne pas en disant toujours oui, mais bien en étant capable de refuser poliment, mais fermement lorsque cela est nécessaire. En tant que manager, dire non, c’est faire preuve de confiance en soi et d’assise dans sa position de leader.

Management d’équipe : les formes de leadership

Différents styles de leadership sont possibles :

  • directif : axé sur un mode qui donne au manager un maximum de pouvoir. Très peu – voire aucune – marge de manœuvre n’est laissée aux collaborateurs. Peut s’avérer intéressant en période de crise, par exemple, mais génère énormément de mal-être dans les équipes.
  • persuasif : forte implication du manager dans la prise de décision tout en gardant un côté humain dans le management.
  • délégatif : large marge de manœuvre laissée aux collaborateurs qui sont régulièrement consultés pour avis et prises de décision et fortement impliqués dans la vie de l’équipe. Les objectifs sont toutefois très axés sur les résultats. Pour être efficace, le manager doit déléguer la bonne tâche à la bonne personne.
  • participatif : le plus ouvert et le plus humain. Les collaborateurs sont largement impliqués dans la vie de l’équipe, notamment en ce qui concerne les prises de décision qui sont prises de manière transversale.

Manager et chef d’entreprise en devenir Cette formation de L’Ecole Française peut vous intéresser : Formation création d’entreprise

Les actions du manager envers son équipe

Un rapport de confiance

Le leadership et la capacité à écouter et faire confiance sont les clés d’un bon management d’équipe.

Voici les bons comportements à développer :

  • Respecter ses engagements : votre fiabilité doit être irréprochable. Sans cela vous ouvrez la porte au scepticisme généralisé quant à votre capacité à honorer votre parole.
  • Être clair dans ses attentes. L’incompréhension crée le doute. Aussi, au lieu de tourner autour du pot, dites clairement les choses afin d’éviter toute ambiguïté.
  •  Rester cohérent entre ses paroles et ses actes :  dites ce que vous faites et faites ce que vous dites ! Si certains de vos actes vont à l’encontre de ce que vous clamez, vous allez inévitablement semer le doute dans la tête de vos employés.
  • Développer l’autonomie de ses collaborateurs : montrez que vous faites confiance. Ne tombez surtout pas dans le piège du micromanagement en voulant tout contrôler. 
  • Accepter de recevoir des feedbacks : donner confiance, c’est aussi savoir se mettre à l’écoute de ce que vos collaborateurs ont à exprimer. Cette considération joue un rôle important, car elle montre que vous n’êtes pas enfermé dans vos certitudes mais au contraire, ouvert au changement pour de meilleures solutions.
  • Donner des feedbacks : c’est un acte important de management qui s’inscrit dans un processus de communication avec votre équipe. Dites ce qui est bien, ce qui l’est moins, ce qui peut être amélioré.

3 étapes pour un feedback constructif :

  • 1ère étape : feedback positif sur le comportement. Mettez en avant et en valeur les atouts de votre collaborateur.
  • 2ème étape : feedback négatif sur le comportement. Exprimez les points d’amélioration. Cette étape est la plus difficile et la plus délicate mais sans elle : pas d’amélioration possible !
  • 3ème étape : terminez toujours par un feedback positif sur la personne. Quelles que soient ses erreurs, la personne est reconnue dans sa qualité première : elle-même.

Management d’équipe : les actions de cohésion

L’objectif des actions est de favoriser le dialogue, les échanges et d’apprendre à chacun à travailler avec les autres. Par exemple :

  • Tenir des réunions pour faire le point sur l’avancée des projets
  • Travailler en petits groupes, voire en binôme sur des microprojets 
  • Favoriser des échanges informels
  • Faire monter les collaborateurs en compétences, par exemple par des formations
  • Organiser des actions de cohésion de groupe

Comment créer l’effet dream team :

  • Faites des réunions régulières en salle de réunion ou au café d’en face
  • Partagez votre vision
  • N’oubliez pas de fêter les réussites individuelles et collectives en dehors de l’entreprise
  • Valorisez votre équipe auprès de la hiérarchie et auprès de vos homologues

Management d’équipe : les problèmes éventuels

Gérer une équipe difficile

Gérer une équipe, c’est savoir utiliser les qualités de chacun pour atteindre les objectifs fixés. Mais quand des personnalités difficiles freinent le travail collectif et nuisent à l’entente entre collègues, il est essentiel en tant que manager de prendre rapidement les choses en main !

Chaque entreprise, et même chaque équipe, possède son lot de personnalités difficiles à manager. Par exemple, le rebelle qui ne supporte pas les règles ni à la hiérarchie, le retardataire, le timide qui ne dit rien, le bavard qui interrompt ses interlocuteurs ou le traditionnel je-sais-tout… Autant de profils-types et de personnalités différentes qu’un manager pourra retrouver dans son équipe au cours de sa carrière.

Lorsqu’on pilote une équipe, il est crucial pour le manager de se comporter en leader, de poser des limites claires à respecter et de prendre de la distance par rapport à ses émotions.

1.     Miser sur l’individualisme

Parce qu’on ne s’adresse pas de la même façon à tous, il est crucial pour un manager de cerner la personnalité de tous les membres de son équipe.

C’est la première étape pour un management réussi !

  • L’évaluation ou entretien individuel

Annuel ou non, est un bon moyen pour connaître chaque membre de son équipe et identifier ses leviers de motivation. C’est aussi une excellente manière de faire le point sur les dossiers en cours, le plan d’action du service et définir des objectifs précis.

  • Proposer une formation

Ou de nouveaux outils peut aider à regagner la confiance d’un collaborateur peu impliqué, le remotiver et apaiser un environnement de travail tendu. 

Connaître son équipe permet d’adapter sa communication et ses méthodes de management au profil du collaborateur que l’on a en face de soi.

Accompagnement personnalisé