Formation Pourquoi devenir manager ?

Formation Pourquoi devenir manager ?

Développez vos compétences. Zéro euro à payer. Grâce à nos formations payées par l’Etat

Pourquoi devenir manager ?

Définition du rôle de manager

Également appelés Chef de projet ou Responsable de mission, le mot manager est un anglicisme auquel on peut ajouter Senior pour les plus expérimentés.

Ses activités principales sont :

  • Diriger les missions et manager les équipes
  • Participer à la production dans le cadre d’une mission
  • Participer au développement commercial
  • Développer ou participer au développement de nouveaux produits ou de nouvelles offres
  • Assurer le suivi budgétaire et la responsabilité de la rentabilité des missions confiées
  • Participer au développement des compétences des consultants
  • Encadrer hiérarchiquement des collaborateurs

Le manager est responsable d’une équipe, il doit les diriger mais aussi être disponible pour les écouter et les coacher.

De plus, au nom de la position centrale et stratégique qu’occupe le manager, il est en lien avec différents services. Il coordonne ses relations et informations pour les utiliser au mieux afin de permettre à ses équipes d’atteindre les objectifs. Il est donc sollicité par les autres services de son entreprise, mais aussi potentiellement par des entreprises extérieures et surtout des clients.

Les principes du management

Le management est posé comme l’art de diriger une organisation et de prendre les décisions nécessaires à la réalisation de ses objectifs, par la mise en œuvre de ses moyens humains et matériels. Le management concerne aussi bien la gestion de l’entreprise par son gérant que la direction d’une commune par son maire par exemple.

Les pratiques de management se trouvent confrontées à un environnement en mouvement : impact des nouvelles technologies, mutations économiques, impératifs écologiques… Elles sont également fonction de contraintes internes : taille de l’entreprise, technologie mise en œuvre, culture…

Il est illusoire de dégager des principes de management universellement applicables, susceptibles de s’adapter à toutes les situations. Néanmoins, on peut donner les grandes lignes du métier qui s’appliquent à tout bon manager.

Être manager, c’est parfois être son propre patron. L’Ecole française vous propose une formation création d’entreprise !

Les fonctions du management

Il s’agit d’une démarche globale qui repose sur quatre grandes fonctions génériques : piloter, organiser, animer et diriger.

Piloter : fixer des objectifs et contrôler les résultats

Dans le cadre du pilotage de l’organisation, le manager va mettre en place une stratégiedéfinir des objectifs cohérents et un but à atteindre. Par la suite, il va contrôler si les résultats obtenus sont conformes aux objectifs fixés. Si besoin, il étudiera les actions correctrices à mettre en œuvre afin d’améliorer les résultats futurs.

Organiser : répartir et coordonner le travail

Le management consiste à organiser le travail. Pour cela, il faut définir puis répartir les tâches entre les individus qui composent l’organisation, puis coordonner leurs actions afin d’atteindre efficacement l’objectif commun.

Animer : mener et mobiliser les hommes

Gérer une organisation nécessite de mobiliser tous ses acteurs afin d’atteindre l’objectif commun. Il faut, selon les cas, mettre en place des actions de formation, des systèmes d’évaluation ou de motivation des acteurs.

Diriger : prendre des décisions pour réaliser les objectifs

Diriger l’organisation, c’est prendre des décisions qui vont l’engager sur le long terme mais qui sont nécessaires à la réalisation de ses objectifs.

Pourquoi devenir manager ?

Les qualités inhérentes à un bon manager

Si devenir manager est une motivation professionnelle pour une personne ambitieuse, qui veut bien gagner sa vie, qui aime mener un projet de A à Z et qui sait diriger d’autres personnes, il ne faut pas pour autant en oublier des qualités humaines indispensables et une capacité à renouveler ses compétences. En effet, un manager doit avoir un bon esprit d’équipe et savoir s’adapter et se remettre en question pour être un bon manager.

Un métier très complet

Le manager doit aider et accompagner ses équipes. C’est l’aspect humain et managérial de son travail. Cela peut aller du coaching, à chercher à motiver ses équipes, en passant par fluidifier les relations et la communication.

Ensuite, le manager est garant de la bonne organisation du travail. Il doit s’assurer que chacun sait ce qu’il a à faire à travers une bonne délégation. De plus, il devra garantir que cette organisation est efficace et porte ses fruits.

Il complétera cette organisation avec un autre aspect de son métier : la planification. En effet, il devra cadencer le travail à faire pour s’assurer d’une bonne productivité, mais aussi pour tenir les délais.

Enfin, il peut être amené à contrôler. Il doit s’assurer que le travail est fait correctement en respectant l’organisation et la planification préétablies.

Des qualités humaines

Un manager stimule ses collaborateurs

Il est essentiel de comprendre que le métier de manager est résolument tourné vers l’autre. Un manager est là pour aider son équipe à réussir. Il doit aider ses collaborateurs à atteindre leurs objectifs et à faire leur travail du mieux possible tout en restant serein. Pour cela, il doit les stimuler, les motiver par un partage d’expériences et de compétences ou en les inscrivant à des formations.

Un travail d’équipe

La décision du manager va être relayée et appliquée par un nombre conséquent de personnes.  Il peut d’ailleurs être intéressant de favoriser un management participatif qui impliquera les équipes dans les prises de décision et l’élaboration des plans d’action.

Des compétences sans cesse renouvelées

Un manager peut défendre ses convictions

Un manager, parce qu’il occupe une position hiérarchique importante, va aussi accéder à de nouveaux événements, à des réunions ou à des groupes de travail stratégiques.

Ce sera pour lui l’occasion de s’exprimer pour défendre ses convictions, ses valeurs et les points qu’il juge essentiels. Chacun a besoin de donner du sens à son métier.

Un manager a une vision plus large de son domaine d’activité

Pourquoi devenir manager ? Pour élargir sa vision du travail, du monde de l’entreprise, du secteur d’emploi. En effet, le rôle du manager est de prendre du recul par rapport aux tâches quotidiennes. Le manager doit être dans le « comment » nous allons y arriver, mais surtout dans le « pourquoi » nous faisons ce que nous faisons.

Une bonne résistance au stress

Un jeune manager va être confronté à des situations qu’il n’a pas rencontrées dans son ancien métier. Par exemple, il va devoir prendre la parole en public devant des centaines de personnes. La première fois, le stress va être très important. Mais après deux, trois, quatre fois, il va normaliser cet événement et devenir plus serein.

S’il revenait à son ancien métier, ce qui pouvait lui créer du stress à l’époque ne le stressera plus. Car il aura grandi et pris de l’expérience, ce qui va développer sa confiance. En effet, la gestion du stress est une compétence qui se développe.

Un manager doit savoir anticiper

Le manager doit anticiper les futures missions et compétences à développer. Il devra donc lui-même s’informer et développer ses compétences pour pouvoir anticiper ces nouveaux besoins et enjeux.

Ensuite, parce qu’il sera dans des comités de pilotage plus stratégiques, il aura accès à de nouvelles informations qui l’obligeront à mettre à jour ses compétences et donc à évoluer.

Enfin, parce qu’il devra aussi réfléchir aux moyens de satisfaire toujours mieux ses clients, en convaincre de nouveaux et développer son chiffre d’affaires, il devra savoir innover et penser différemment.

Vous vous lancez à votre compte ? Bientôt votre propre patron au sein de votre micro-entreprise ? L’Ecole Française vous propose la Formation auto entrepreneur.

 Les fondamentaux du management

Qu’est-ce que le PODC, les quatre fonctions du management ?

Le sigle PODC, qui désigne les 4 fonctions du management d’entreprise, est très utile dans le management, ou le leadership.

P comme « Planifier »

Il s’agit de mettre en place les plans d’action. Les managers ont pour tâche principale de guider leurs équipes à atteindre les objectifs pour les enjeux finaux. Ce style de management cherche à apprendre aux employés à avoir une attitude dynamique et créative. Il vaut mieux planifier avant de réaliser les tâches.

O comme « Organiser »

Dans cette étape, les employés sont censés être motivés en recevant les tâches, car ils doivent donner en retour un travail de qualité selon les consignes données par le supérieur hiérarchique. Mais chacun doit passer ensuite un contrôle après que tout soit réalisé.

D comme « Diriger »

Diriger c’est prendre une décision à la réalisation des objectifs. Considéré comme leader, l’action du dirigeant ne se limite pas seulement sur l’autorité formelle, mais aussi guidé par ses employés. En tant que coach, il doit être soi-disant « le bras droit » de ses équipiers pour leur permettre d’atteindre les objectifs. Et ce n’est pas tout, il doit avoir sa propre directive pour que ses coéquipiers puissent résoudre les problèmes rencontrés face à la réalisation des tâches. Un bon dirigeant est celui qui sait soutenir ses équipes.

C comme « Contrôler »

Après avoir réalisé toutes les tâches, il est temps de faire un point. À ce stade, le dirigeant contrôle si ses subordonnés ont suivi les règles prédéfinies. Les performances de chacun seront ainsi évaluées par rapport aux objectifs préétablis. Les équipes sont menées à faire une auto-évaluation des tâches qu’on leur a confiées auparavant. On leur demande ensuite si tout est conforme aux règlements de l’entreprise. Le contrôle s’oriente souvent vers un produit élaboré, car le but c’est de satisfaire le client.

Ces quatre fonctions PODC sont en général les bases du management.

Comment un opérationnel peut devenir un manager efficace ?

Dans une entreprise, les collaborateurs, notamment issus des nouvelles générations, aspirent à changer de poste/évoluer plus souvent et plus rapidement. Dès lors, pour les services RH comme pour les dirigeants, une question revient souvent : quel opérationnel puis-je faire évoluer à un poste de manager ?

Comment savoir s’il sera en mesure de gérer une équipe aussi bien qu’il accomplit son travail ?

Les qualités principales attendues chez un manager sont notamment 3 capacités :

  • d’écoute
  • à fédérer une équipe
  • à communiquer

Pour trouver le bon opérationnel apte à devenir manager en interne, celui-ci doit donc :

Aller au-delà de sa fiche de poste

Curieux(se), motivé(e), enthousiaste, ce salarié épate par la qualité de son travail. De plus, il est toujours partant pour aller au-delà des missions affichées sur sa fiche de poste, pour aider un collègue ou suggérer une action. Clairement, il s’agit d’un profil qui cherche à progresser voire à faire progresser les autres.

Être ambitieux

Attention, ici l’ambition ne rime pas avec orgueil et ego mal placé. En effet, on recherche ici un haut degré de motivation et d’engagement dans leur travail, ce qui leur permet d’acquérir une vraie expérience et une certaine autorité dans leur domaine.

Aider ses collaborateurs

Un bon manager est celui qui sait motiver et fédérer ses équipes. Il doit fixer des objectifs et permettre à chaque membre de les atteindre. En cela, il doit à tous moments se muer en « facilitateur ».

A ce titre, un opérationnel montrant un sens développé de l’écoute et de la communication représente clairement un candidat potentiel à un poste de manager. Non seulement il est disponible pour ses collègues mais il va aussi les aider à surmonter les difficultés rencontrées.

Quelle formation pour devenir manager ?

Pourquoi avoir besoin d’une formation de manager certifiante et professionnelle ?

Le manager doit aujourd’hui savoir allier expertise technique, vision stratégique et intelligence émotionnelle.

Devant ces nouveaux défis, les formations en management, longues ou courtes, se multiplient. Elles permettent à certains d’acquérir des compétences, à d’autres de se perfectionner.

Si le charisme et le leadership sont des atouts indispensables pour diriger une équipe, la fonction de manager exige aussi des compétences techniques : RH, stratégie, comptabilité, communication… Des domaines sur lesquels les prétendants aux postes de manager n’ont pas tous été formés.

Les formations longues

Les MBA

Sur le terrain des formations longues, le MBA demeure le diplôme le plus reconnu. Il s’adresse traditionnellement aux professionnels, de 5 à plus de 20 ans d’expérience.

Ses forces : reconnaissance mondiale, vision transversale de l’entreprise, forte proportion d’internationaux… Le MBA développe à la fois des compétences en finance, gestion ou RH, ainsi qu’un solide réseau professionnel. Un MBA demande néanmoins du temps, et de l’argent. Les programmes s’étalent sur 1 à 2 ans, et leur coût va de 10 000 euros à plus de 100 000 euros.

Les Mastères

Autres formations de haut niveau, les Mastères spécialisés, ou MS. Composés d’intervenants professionnels, ils sont aussi prisés pour leur réseau. Délivrés par la Conférence des Grandes Ecoles, ils sont moins reconnus que le MBA hors de nos frontières. Leur durée est de 1 à 2 ans et leur coût – entre 5 000 et 20 000 euros.

Des formations courtes pour se perfectionner

Des stages par l’entreprise

Nombreux sont aussi les managers en exercice à avoir acquis leurs responsabilités au fil de leurs expériences. Autodidactes ou dans le monde de l’entreprise depuis de nombreuses années, ces professionnels peuvent aussi se perfectionner ou acquérir de nouvelles cordes à leur arc en suivant des programmes de formation plus courts.

Généralement pris en charge, ces stages de quelques jours abordent toutes les thématiques en lien avec le management. RH, marketing, finance, de nombreux cursus se spécialisent aussi par cœur de métier.

La dimension comportementale du métier de manager a également pris une part croissante dans l’offre des organismes de formation professionnelle.

Le coaching

Le coaching constitue une dernière alternative intéressante pour se perfectionner. Personnalisé ou en petits groupes, les séances s’intègrent souvent plus facilement à un agenda professionnel.

Le coaching est notamment recommandé pour développer tous les aspects comportementaux du métier de manager : le relationnel, la communication, mais aussi la confiance et le leadership.

L’Ecole française a la formation qu’il vous faut !

L’Ecole Française propose la formation Devenir un bon manager.

Le but de cette formation est d’apprendre à :

  • DIRIGER UNE ÉQUIPE
  • MOTIVER, FÉDÉRER, COMMUNIQUER
  • SE POSITIONNER EN MENEUR / MENEUSE
  • ÊTRE APPRÉCIÉ(E) & RESPECTÉ(E)

Vous saurez mettre en œuvre les techniques d’encadrement, de motivation et de communication pour devenir un bon manager qui fédère son équipe tout en sachant se faire apprécier et respecter.

Déroulement de la formation

Cette formation va vous apprendre à diriger et motiver une petite équipe (de 1 à 50 personnes). Elle est destinée aux débutant(e)s qui n’ont jamais ou très peu managé.

Suivez cette formation 100% en ligne à domicile à votre rythme et aux heures de votre choix ou en cours du soir ou samedi matin par petits groupes de 7 personne maximum. Etudiez à votre rythme et obtenez votre certification en 2 à 4 semaines maximum.

Une formation certifiante

La formation est sanctionnée par le bloc de compétences de certification RNCP de niveau III. Votre attestation de certification sera téléchargeable en ligne après passage de l’évaluation.

Une formation éligible au financement Mon compte formation- CPF

Toutes nos formations sont prises en charge par les fonds mutualisés de la formation professionnelle. L’inscription se déroule entièrement en ligne en moins de 3 minutes.

Les frais pédagogiques de cette formation (1379€) sont pris en charge à 100% pour tous les salariés, indépendants et demandeurs d’emploi ayant travaillé au moins 3 ans en France. 

Elle est éligible et financée par votre CPF. Regardez le montant de vos droits à la formation sur moncompteformation et si vous êtes demandeur d’emploi, rapprochez-vous de votre conseiller Pôle emploi.

Accompagnement personnalisé